20/01/2011

Mollah Omar entre les mains de l'ISI ?

Des informations publiées par plusieurs médias américains indiquent que le Mollah Omar, considéré comme le chef suprême des Talibans, serait réfugié au Pakistan sous une étroite surveillance de l'ISI.

Le Washington Post rapporte que le Mollah Omar aurait été traité dans un hôpital de Karachi pour un problème cardiaque ayant pu entraîner des dommages cérébraux, avant d'être remis à des agents de l'ISI. Ces informations proviennent d'une compagnie privée baptisée Eclipse Group, fondée selon le journal par d'anciens membres de la CIA, du DoS et d'anciens officiers américains. Ce groupe spécialisé dans le renseignement privé compterait entre autres clients plusieurs services de renseignement européens.

Cet article de presse vient confirmer d'autres informations publiées par le Washington Times en 2009 et indiquant que le Mollah Omar s'était réfugié dans la région de Quetta, avant d'être déplacé vers Karachi sous la protection de l'ISI. En mai 2010, d'autres éléments publiés par un ancien officier de l'USMC sont venus renforcer cette thèse. Selon lui, des officiels américains auraient été informés par un officier supérieur pakistanais que Mollah Omar avait été placé par l'ISI sous résidence surveillée, dans la ville de Karachi. D'autres officiels américains et afghans se seraient vu répéter cette information.

Il faut toutefois constater que les informations diffusées au sujet du Mollah Omar se révèlent parfois contradictoires, entre rumeurs de négociations et appel au combat sans concession.

MàJ: Article du New York Times sur Eclipse Group et son fondateur Duane Clarridge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire