15/07/2010

14 juillet: Fusils allemands dans les rangs français

Plusieurs militaires français ont pu être observés portant des fusils d'assaut de fabrication allemande lors du traditionnel défilé du 14 juillet.



Des gendarmes des escadrons mobiles de Chaudry et Satory ont défilé ce 14 juillet, au retour de leur déploiement OMLT en Afghanistan, armés exclusivement de fusils d'assaut Heckler und Koch modèles HK 416 et G36. Cette dotation particulière fait suite à une décision de septembre 2009, lorsque les armes allemandes furent choisies aux dépends du fusil français FAMAS, pour ce déploiement de gendarmes particulièrement risqué.

Les hommes du 13ème régiment de dragons parachutistes (13 RDP), unité de force spéciale dédiée au renseignement, ont également défilé grimés et portant dans les premiers rangs des fusils d'assaut HK 416, équipés d'optiques de visée EoTech.

Cette publicité offerte par les militaires français aux fusils HK fait suite à plusieurs remplacements de fusils FAMAS par des armes allemandes (HK 416, HK G36) au sein des armées et aux dotations spéciales dont ont bénéficié plusieurs unités déployées en Afghanistan. L'idée selon laquelle le fusil d'assaut de la manufacture d'armes de Saint-Etienne connaît un lent déclin au sein des forces françaises se voit renforcée par les tests effectués par la STAT (Section Technique de l'Armée de Terre) à Mourmelon. La STAT a en effet procédé en début d'année à des essais techniques des fusils d'assaut SCAR (FN Herstal), HK 416 (Heckler und Koch) et ARX 160 (Beretta), sans pour autant communiquer publiquement les résultats.

Le débat technique sur les armes légères qui subsiste au sein des armées, les contraintes budgétaires et la poursuite du programme FELIN semblent toutefois indiquer que le remplacement généralisé du FAMAS n'est pas encore à l'ordre du jour.

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas demain la veille que l'on verra une standardisation des armements léger en Europe...

    Avec moins de 100 000 combattants par par ''grands'' pays d'Europe, chacun à son propre fusil ''national''.

    RépondreSupprimer
  2. ce qui est étonnant, ce sont les unités qui combattent le moins qui ont les meilleurs armes. les engagements les plus durs et les plus nombreux sont effectués en Afghanistan par les OMLT, qui sont toujours équipés de Famas F1. Bien sûr, quelque améliorations ont étés effectué dans le domaine des armes collectives (minimi 7,62m mm, lance grenades, tourelles 12,7 mm) mais le fantassin de base est toujours avec le Famas et donc ont peut naturellement se posé la question sur les politique d'équipement qui ont cours actuellement.
    Même les bataillons de l'ANA fraichement sortis de l'instruction sont depuis peu équipés de M16 flambants neufs calibre OTAN. Cela, veut dire, que même au combat les hommes de OMLT françaises, ne peuvent en cas de besoin donner ou recevoir des munitions des personnels de l'ANA qu'ils encadrent.

    RépondreSupprimer