14/04/2010

ZdI Brief #08

Les USA retirent leurs Tomahawk nucléaires

Un officiel du Pentagone a annoncé que l'US Navy retirera prochainement les derniers missiles mer-sol Tomahawk à charge nucléaire qu'elle déploie sur ses navires. Ces missiles non-stratégiques TLAM-N (Tactical Land Attack Missile - N) emportent une charge nucléaire W80 d'une puissance de 5 à 150 kilotonnes et seraient encore déployés sur des navires croisant dans le nord-est asiatique, en protection du Japon et de la Corée du Sud. - AFP

ABC confirme le passage à l'ouest d'un scientifique iranien

Shahram Amiri, un physicien nucléaire iranien d'une trentaine d'années, avait été porté disparu en juin 2009 au cours d'un pèlerinage en Arabie Saoudite. À l'époque, le ministre iranien des Affaires étrangères avait accusé les Etats-Unis d'avoir kidnappé le scientifique au cours de son voyage. Sa disparition avait fait l'objet de rumeurs, en particulier celle selon laquelle il aurait été contacté par la CIA dans le cadre du programme "Brain Drain" (fuite des cerveaux). Ce programme lancé en 2005 viserait à saper le programme nucléaire iranien en contactant des scientifiques iraniens spécialistes des questions nucléaires et en assurant leur extraction vers les USA ou des pays alliés. ABC News a récemment confirmé que le scientifique a bien fait l'objet d'une opération de la CIA visant à le faire "passer à l'ouest". - ABC

Des spécialistes américains récupèrent un chargement nucléaire au cours d'un séisme au Chili

Un équipe d'experts de la NNSA (National Nuclear Security Administration) a coordonné une opération en collaboration avec l'autorité nucléaire chilienne, visant à retirer du territoire chilien un chargement de 18kg d'uranium hautement enrichi (HEU). Cette mission se serait révélée particulièrement complexe puisqu'elle consistait à extraire cette cargaison relativement instable alors même qu'avait lieu un séisme dévastateur en février dernier. Il est à noter que le récit de cette opération "top-secret" a été confié au Time par le gouvernement américain peu de temps avant l'ouverture du sommet sur la sécurité nucléaire à Washington. - Time

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire