24/04/2010

L'ère des mini-missiles

Les industriels de défense ont vu croître la demande pour la conception d'une nouvelle génération de roquettes, à la fois compactes, dotées d'un système de guidage précis et limitant au maximum les dommages collatéraux. Ces armes sont destinées à armer des appareils dont l'armement n'est plus adapté aux menaces actuelles, mais également à être emportées par des aéronefs sans pilotes.

APKWS

Initié en 2002 par l'US Army, l'APKWS (Advanced Precision Kill Weapon System) est un programme, consistant à moderniser les roquettes de 70mm Hydra emportées par les hélicoptères de combat américains Apache et Cobra. L'US Army interrompit temporairement le programme en 2005, en raison du manque de précision des systèmes de guidage proposés. Il fut relancé par un nouvel appel d'offre (APKWS II) remporté par une joint-venture menée par BAE Systems avec le concours de Northrop Grumman et General Dynamics, concepteur du premier prototype. L'APKWS est un module de guidage laser semi-actif, équipé du système de guidage DASALS (Distributed Aperture Semi-Active Laser Seeker) de BAE Systems, qui intègre des capteurs laser dans les ailettes (canards) plutôt que dans le nez du module. Fin 2008, le programme a été transféré à l'US Navy et au corps des Marines.

TALON

La roquette TALON LGR (Laser Guided Rocket) est issue d'un programme similaire à l'APKWS lancé par les forces armées des EAU afin de modifier les roquettes de 70mm qui arment leurs hélicoptères de combat AH-64 Apache. Développée par Raytheon avec l'appui du groupe d'investissement EAI, TALON est un module de guidage miniaturisé à bas coût, se fixant sur le nez de la roquette et intégrant un système de guidage laser semi-actif. Le module TALON confère une bonne précision à la roquette jusqu'à une distance de 5km. L'US Army qui ne prend plus part au programme APKWS s'intéresse particulièrement au TALON, dont la précision correspond à leur cahier des charges et dont une large part des coûts de développement a déjà été pris en charge par les UAE. Cette arme permettrait à l'armée américaine de moderniser l'armement de ses hélicoptères de reconnaissance OH-58D.

DAGR

Le programme DAGR (Direct-Attack Guided Rocket) est mené par Lockheed Martin et vise à créer une roquette de 70mm dérivée de la roquette Hydra, dotée d'un module de guidage laser et permettant de charger quatre munitions dans un lanceur de missiles Hellfire II standard, évitant ainsi toute modification des appareils équipés de ces missiles.
DAGRLe DAGR a été testé en 2009 par l'US Army par plusieurs tirs d'essai effectués par des appareils OH-58D.

Griffin

Le missile Griffin est développé dans le cadre d'un programme interne par Raytheon depuis 2008. Il vise à construire un missile air-sol de format compact (15kg) et doté d'un système de guidage laser semi-actif. Le Griffin est destiné à équiper des drones et serait déjà employé par l'US Army et le SOCOM sur Predator. Raytheon cherche grâce au missile Griffin à proposer un armement peu coûteux, basé sur les composants de missiles déjà disponibles tels que le Sidewinder et le Javelin.

MàJ 26/04:
À lire également, cet article du Washington Post sur l'usage de mini-missiles par la CIA. Et cette page du site de Lockheed Martin sur le missile Scorpion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire