27/02/2010

De vieux hélicoptères neufs pour les Américains

Le département d'état américain a passé commande d'hélicoptères Sea King modernisés qui serviront notamment dans ses opérations en Afghanistan.

Sikorksy a annoncé la signature d'un contrat avec le Department of State pour la vente d'un nombre indéterminé d'hélicoptères S-61T, un contrat qui pourrait à terme atteindre la centaine d'appareils livrés. Les quatre premiers S-61/SH-3 Sea King modernisés seront alloués aux opérations afghanes du département, pour des missions de transport de marchandises et de personnels.

Sikorsky S61T
Hélicoptère américain emblématique des années 60, le S-61 sert encore dans plusieurs armées à travers le monde, ainsi que dans des unités civiles (garde-côtes, pompiers, SAR). Les appareils destinés aux opérations internationales du DOS feront partie d'une série modernisée, baptisée S-61T, qui bénéficie de nouvelles pales de rotor en matériau composite (CMRB), d'un cockpit amélioré et d'une charge utile augmentée de 500kg. L'appareil serait également modifié afin d'être plus performant à haute altitude, une caractéristique particulièrement recherchée en Afghanistan.

L'aéromobilité étant cruciale en Afghanistan, l'arrivée de ces nouveaux appareils permettra au DOS d'être moins dépendant des moyens militaires ou privés (hélicoptères russes) dans la conduite de ses opérations et dans ses missions de ravitaillement. De surcroît, l'acquisition de ces appareils anciens modernisés constitue une approche relativement low-cost en la matière.

Source: Sikorsky

3 commentaires:

  1. Le DoS à son propre moyens aériens ?

    Je ne le savais pas. Y a t'il un département spécifique chargé de cette flotte ?

    RépondreSupprimer
  2. Le Department of State dispose en effet de sa propre flotte. À ma connaissance, ses moyens aériens sont principalement regroupés au seins d'un Office of Aviation, une division de l'INL (International Narcotics and Law Enforcement Affairs), qui possède déjà des hélicoptères (Huey notamment).

    Le DoS a également souscrit à plusieurs reprises des contrats avec des sociétés privées (DynCorp, Blackwater...) pour assurer le transport par air de ses personnels. Les diplomates américains ont également recours au lift fourni par les forces US déployées en OPEX.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour vos précisions, le Quai d'Orsay doit être jaloux :)

    Bonne continuation ;)

    RépondreSupprimer