22/01/2010

Opérations conjointes de la CIA et de l'ISI en AfPak

Des informations fournies par des officiers de l'ISI et de l'OTAN confirment l'existence d'opérations terrestres américaines au Pakistan, ainsi que d'opérations conjointes CIA-ISI.

Selon un ancien officier de l'OTAN, les forces américaines auraient mené, entre 2003 et 2008, plusieurs incursions sur le territoire pakistanais depuis l'Afghanistan. Ces opérations auraient pour la plupart consisté en des raids héliportés de forces spéciales. L'une de ces incursions aurait eu pour but la récupération d'un drone Predator après son crash en territoire pakistanais, afin d'éviter sa capture par des insurgés ou par les forces régulières. Toujours selon cet officier, ces incursions auraient été menées sans que le Pentagone n'en ait avisé les autorités pakistanaises.

Un officiel de l'ISI a pour sa part affirmé que les militaires pakistanais sont particulièrement impliqués dans la lutte contre les talibans et contre Al-Qaïda, ajoutant que la CIA et l'ISI ont mené une soixantaine d'opérations conjointes sur le territoire pakistanais, principalement au Balouchistan. Ces opérations spéciales consistaient surtout en la capture et en l'élimination de commandants insurgés. Ces informations viennent confirmer les rumeurs d'incursions américaines en territoire pakistanais, où la CIA opère déjà officiellement depuis une base aérienne dans le cadre de ses opérations de reconnaissance et de bombardement par drones.

En Afghanistan, les forces spéciales américaines sont particulièrement actives, notamment dans le Sud et l'Est du pays, menant des opérations de mentoring et de renseignement, des éliminations ciblées et des négociations avec les forces tribales. Les opérateurs de la Delta Force et des Navy Seals appuient également les opérations de la CIA, qui déploierait plus de 700 de ses agents en AfPak. Le rôle de l'ISI et des militaires pakistanais dans la lutte contre les insurgés demeure toutefois très critiqué, entre coopération active avec les forces américaines et opposition molle contre certains groupes terroristes.

Le ministre américain de la défense Robert Gates, a annoncé cette semaine lors d'une visite au Pakistan que les Etats-Unis étudient la possibilité de fournir douze drones de reconnaissance Shadow aux forces pakistanaises, suite aux demandes insistantes du gouvernement pakistanais. Robert Gates a également confirmé la présence d'employés de Xe/Blackwater au Pakistan, dans le cadre de contrats signés avec le Pentagone.

Source: New York Times, Guardian, BBC, DoD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire