06/01/2010

La moitié des MRAP britanniques en mauvais état

Selon une récente évaluation du MoD britannique, plus de la moitié des véhicules blindés résistants aux mines envoyés en Afghanistan ne sont pas en état opérationnel.

Le parc de véhicules MRAP mis à disposition de l'armée britannique est principalement composé du Mastiff et du Ridgeback, deux variantes du Cougar, un véhicule blindé de conception sud-africaine, produit par la firme américaine FPI (Force Protection Inc.). Le Mastiff est la version britannique du Cougar six roues motrices, modifié aux standards UK par NP Aerospace. Le Ridgeback, plus léger, est un modèle à quatre roues motrices. Ces imposants véhicules sont spécialement conçus pour protéger leurs équipages des tirs d'armes légères, mais surtout des IEDs et des mines, notamment grâce à un plancher blindé en V, particulièrement résistant aux explosions.


Le terrain accidenté de l'Afghanistan met tous les véhicules à rude épreuve, obligeant à une maintenance renforcée. Les contraintes mécaniques imposées aux blindés par les forces en opération engendrent un vieillissement prématuré des pièces (suspension, pneumatiques, motorisation, attelage...) et certains MRAP acquis il y a moins de cinq ans, sont déjà dans un piteux état. Le Ministry of Defence a récemment rapporté que seuls 137 des 271 Mastiff et 60% des Ridgeback, sont encore aptes à remplir leurs missions. En Afghanistan, ces véhicules sont pourtant parmi ceux qui offrent la meilleur protection aux soldats britanniques.

Des évènements récents; la mort d'un officier supérieur à bord d'un BvS 10 Viking et la démission d'un major des SAS suite aux décès de plusieurs soldats à bord d'un véhicule Snatch (Land Rover), ont suscité un vif débat en Grande-Bretagne. Officiers et soldats auraient fait savoir leur vif mécontentement concernant l'emploi en Afghanistan de véhicules jugés trop peu protecteurs. Ces remous inhabituels dans les rangs auraient fortement incité le gouvernement britannique à investir dans les véhicules Mastiff et Ridgeback.

Les blindés britanniques ne sont pas les seuls à souffrir sur le terrain, à l'image des VAB français dont l'état général ne semble pas particulièrement brillant. Châssis vétustes, motorisation vieillissante et poussive; certains véhicules déployés en Afghanistan font plutôt pâle figure. Le VAB, véhicule de patrouille par excellence des forces françaises, aurait pourtant une bonne résistance face aux IEDs, grâce à une coque conçue pour les actions amphibies. Cette qualité plutôt inattendue n'épargne pas au Véhicule de l'Avant Blindé les épithètes parfois fleuris (old crappy APC) de certains alliés et observateurs internationaux.

L'Armée de Terre a annoncé la récente acquisition de 53 blindés à chenilles BvS 10 Mk2 et les premiers exemplaires de ces Véhicules Haute Mobilité (VHM), partiront pour l'Afghanistan. Ces véhicules très adaptés au milieu montagneux ne sont toutefois pas particulièrement protégés contre les IEDs. Les VAB pour leur part, disposent d'un blindage qui les protège contre les tirs d'armes légères, mais ils demeurent vulnérables aux RPGs. La France a envoyé en Afghanistan cinq MRAP Buffalo, chargé d'ouvrir des itinéraires. Le Pentagone avait proposé fin 2008 une centaine de MRAP RG-31 à la France, dont la réponse n'a pas été communiquée au public.

1 commentaire:

  1. Le matériel s'use quand on l'utilise, cela n'est pas une nouveauté.

    Le plus ennuyeux est pour les mécanos la gestion de micro parcs de quelques dizaines ou centaines de véhicules.

    RépondreSupprimer