18/11/2009

L'Air reçoit son pod de reconnaissance NG

Reco NG - © AdA, Dassault AviationL'armée de l'Air a entamé l'expérimentation du pod de reconnaissance Reco NG, qui équipera en 2010 des Rafale F3.

Le programme du système de reconnaissance nouvelle génération (Reco NG), qui vise au développement d'une nacelle de reconnaissance optronique capable de transmettre ses données dans des délais courts, trouve son origine dans un cahier des charges formulé en 1997, suivi par une commande du système par la DGA à Thales Optronique en l'an 2000.

C'est donc après 9 ans de développement que l'Armée de l'Air a pris livraison de ses premiers nacelles, afin d'effectuer des tests en vol depuis le centre d'expériences aériennes militaires (CEAM) de Mont-de-Marsan (BA 118). Ce pod de reconnaissance est équipé d'une caméra optronique de nouvelle génération, capable d'effectuer des prises de vue numériques de jour comme de nuit, à haute, basse et moyenne altitude, y compris à grande vitesse. La nacelle peut fonctionner en autonomie, en déclenchant les prises de vue sans intervention du pilote. Le Reco NG exploitera deux liaisons de transmissions, l'une à haut débit en bande Ku pour la transmission des données d'imagerie et la seconde en UHF (L22), pour la coordination avec la station au sol. La nécessité d'une station de réception complète pour la réception et l'exploitation des données, ainsi que les délais de transmission, font du pod Reco NG un système dédié au renseignement et à la planification, qui n'est pas destiné à l'envoi d'images en temps-réel vers des troupes en opérations.

Cellule SAIM ©MinDefLa planification des missions de reconnaissance remplies par le pod se fera à partir du Système Local de Préparation et de Restitution des Missions (SLPRM), qui permet la préparation, la visualisation et le debrief des missions de combat et de reconnaissance. La réception et l'exploitation des images prises par le pod Reco NG se fera sur des stations de travail SAIM modifiées (Système d'Aide à l'Interprétation Multicapteurs). Le Reco NG étant un programme conjoint de l'Armée de l'Air et de la Marine, il équipera les Rafale au standard F3 et les données envoyées par la nacelle seront exploitées à bord du PA Charles de Gaulle et des BPC.

La réception de douze nacelles par l'Armée de l'Air, lui permettra de disposer d'une nouvelle plateforme de reconnaissance aéroportée, en remplacement du vieillissant Mirage F1 CR et de son pod Presto. Le renouvellement des pods de reconnaissance est également en cours aux USA et en Grande-Bretagne, avec les développements des nacelles SHARP (F18 et P-3), RAPTOR (Tornado) et SYERS (U-2).

Sources: DGA, Sagem, Armée de l'Air, Ixarm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire