19/08/2009

Les Marines s'intéressent aux drones logistiques

L'USMC étudie l'acquisition d'un drone à voilure tournante chargé des opérations logistiques en zone de combat.

Le Warfighting Laboratory du Corps des Marines a arrêté son choix sur deux prototypes d'hélicoptères de transport sans pilote, le Boeing A160T Hummingbird et le Kaman K-Max, développé en partenariat avec Lockheed Martin. Ces deux appareils ont été choisis pour poursuivre ce programme de développement sur lequel l'USMC se penche depuis plusieurs années.

A160T - ©DARPA
Le Hummingbird est un hélicoptère sans pilote capable d'effectuer de nombreuses tâches en autonomie, sans intervention humaine. Son autonomie maximale a été mesurée à plus de 18 heures de vol et l'appareil serait capable de transporter une charge maximale d'environ 450kg.

K-Max - Flickr:MrBigDog2K
Le K-Max de Kaman est un appareil piloté conçu pour le transport sous élingue de lourdes charges, converti en drone et rendu autonome grâce au système de pilotage intégré KineForce de Lockheed Martin. Le K-Max est capable d'emporter une charge utile maximale de 2700kg.

Les deux appareils concurrents ont été testés par le laboratoire du Corps des Marines, démontrant leur capacité à effectuer les différentes phases de leurs missions logistique en autonomie, du décollage à l'atterrissage, en passant par le transport et la dépose de charge sous élingue.

Ce programme de drone logistique destiné à ravitailler les troupes dans les zones de combats, répond en particulier au besoin impérieux qu'éprouvent les marines en Afghanistan, où les hélicoptères de transport assurent une très large part du ravitaillement des FOBs les plus reculées, évitant ainsi d'exposer des convois terrestres aux embuscades des insurgés. Ces vecteurs aéroportés subissent toutefois un rythme effréné du fait de leurs nombreuses sorties, poussant les états-majors à recourir aux services de transporteurs privés, généralement basés en Europe de l'Est. Ces camions des airs, qu'ils appartiennent aux forces régulières ou aux contractors, ne sont toutefois pas immunisés contre le feu ennemi et subissent des pertes. Ces futurs hélicoptères sans pilotes, capables d'apporter plusieurs centaines de kilos de munitions et autres ravitaillements aux troupes, se révèleraient donc particulièrement précieux, notamment pour effectuer des missions au plus près des combats.

1 commentaire:

  1. Ces modèles ne semble pas concurrent mais complémentaires. Le ''petit'' pour le transports de munitions, rations et autres impédimenta, l'autre pour les grosses charges, artillerie par exemple.

    RépondreSupprimer