11/05/2009

Les KSK prouvent leur utilité en Afghanistan

Bundeswehr Afghanistan - ISAFLes forces spéciales allemandes ont capturé un commandant des insurgés au nord de l'Afghanistan, répondant par les actes aux critiques qui leur étaient formulées depuis le début d'OEF.

L'homme capturé, connu sous le nom de Abd al-Racik, serait le commandant Taliban de la province du Badakchan, est est accusé d'avoir dirigé des opérations contre la Bundeswehr et l'ANA. Les KSK auraient surveillé ce combattant depuis plusieurs mois et avaient prévu de procéder à sa capture le 6 mai.

Les hommes d'al-Racik ayant repéré les hélicoptères allemands, le chef des combattants aurait pris la fuite dans la montagne avec plusieurs hommes, donnant lieu à une poursuite des KSK. Les opérateurs des forces spéciales ont fini par le cerner et il fut transféré vers Kaboul après sa capture, dans la matinée du 7 mai.

L'Allemagne aurait déployé une centaine de personnels des KSK (Kommando Spezialkräfte) en Afghanistan, depuis 2001. Bien que leur faits d'armes soient à priori confidentiels, les critiques à l'encontre des KSK se sont multipliées depuis plusieurs années. Leur professionnalisme est reconnu, ce qui n'est pas le cas des règles d'engagement (ROE) de la Bundeswehr, qui pourraient, selon certains, entraver l'action de ses SF.

Les forces allemandes déployées en Afghanistan, le sont pour une mission humanitaire et de maintien de la paix. Elles ne sont autorisées à engager l'ennemi qu'en cas d'attaque imminente ou avérée sur leur contingent. Officiellement, le premier individu tué par la Bundeswehr, l'aurait été en 2008, près de sept ans après le début de l'opération OEF.

Alors que des membres de la coalition reprochent aux KSK une certaine frilosité, en Allemagne, leur comportement est parfois jugé politiquement incorrect.

Les critiques ont été si fortes que le gouvernement allemand a sérieusement envisagé de retirer d'Afghanistan l'intégralité du contingent de KSK. La persévérance des forces spéciales a toutefois fini par payer, avec cette capture saluée par le président Karzaï et accomplie dans le strict respect du mandat de la Bundeswehr.

Source: Der Spiegel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire