12/05/2009

Le Liban ratisse large contre le Mossad

Les forces de sécurité intérieure (ISF/FSI) libanaises ont procédé à l'interpellation de plusieurs individus soupçonnés d'espionner pour Israël.

Les forces de sécurité libanaise mèneraient depuis le début de l'année une opération visant à détruire un réseau d'espionnage mis en place par les services israéliens au Liban. Une vingtaine d'individus, libanais et palestiniens, auraient été arrêtés, dont quatre d'entre eux le 8 mai. Parmi les personnes interpellées se trouverait un général de l'armée libanaise à la retraite, Adib al-Alam et son neveu, lui-même sergent dans l'armée régulière. Le général serait accusé d'espionnage au profit d'Israël et d'avoir notamment permis à son neveu d'accéder à un poste de garde frontière à Nabatieh, dans le but de faciliter des opérations de renseignement israéliennes.

Un officier de police cagoulé a présenté lundi le matériel saisi aux suspects, lors d'une conférence de presse. Parmi les objets présentés, des ordinateurs, des clés USB censées contenir des cartes du Liban, du matériel de transmission et ce qui est présenté comme étant un appareil de cartographie.

Le patron des FSI, le général Ashraf Rifi, affirme qu'il s'agit d'une des plus importantes opérations menées contre le Mossad israélien. Les suspects appréhendés par le Liban sont soupçonnés d'avoir désigné des cibles stratégiques et d'avoir surveillé des individus jugés importants pour les services israéliens, leur permettant de planifier des opérations au cours de la guerre de 2006. Ils auraient transmis leurs informations par l'intermédiaire d'internet et de communications radio cryptées.

Le Hezbollah et plusieurs observateurs cités par les médias libanais, laissent entendre que cette opération serait le fruit de la coopération entre les services de sécurité du Hezbollah et une nouvelle unité créée au sein des FSI, chargée de démanteler ces réseaux d'espionnage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire