29/04/2009

La croisière ne s'amuse plus au large de la Somalie

CTF151 - Flickr:larryzouLe navire de croisière italien MSC Melody a été attaqué par des pirates le 25 avril, alors qu'il croisait au nord des Seychelles.

Le MSC Melody naviguait à environ 800km des côtes somaliennes et 300km des Seychelles, lorsque dans la soirée de samedi, il fut attaqué par un groupe d'hommes armés de fusils d'assaut kalashnikov, eux-mêmes à bord d'une embarcation légère.

La tentative d'abordage a eu lieu alors qu'un concert était donné sur le pont supérieur. Une passagère qui se trouvait sur le pont arrière aurait remarqué les grappins lancés par les pirates et les auraient repoussé en jetant sur eux des tables en plastique. Une fois l'équipage averti, tous les passagers furent réunis à l'intérieur du navire et le personnel de sécurité israélien à bord du navire entreprit de repousser les assaillants à l'aide de lances à eau, puis d'armes à feu. Les pirates finirent par prendre la fuite en continuant à ouvrir le feu sur le navire pendant près de dix minutes.

La compagnie MSC a déclaré qu'elle avait sélectionné ces personnels de sécurité israéliens pour leur compétence et leur professionnalisme. Le quotidien Haaretz note que ces postes de sécurité à bord de navires commerciaux sont très prisés par les jeunes militaires israéliens lorsqu'ils quittent l'armée. Les gardes présents à bord du Melody, constatant l'inefficacité des lances à eau, auraient finalement choisi d'employer des armes de poings, conservés sous clé par le commandant du navire.

Le pétrolier-ravitailleur espagnol SPS Marques de Ensenada, a rejoint le MSC Melody plusieurs heures après l'attaque, pour l'escorter à travers le gofle d'Aden, vers le port jordanien d'Aqaba. La frégate Numancia, elle aussi espagnole, a fini par intercepter une embarcation avec à son bord neuf hommes, soupçonnés d'avoir participé à l'assaut sur le paquebot italien. Cette capture fut l'aboutissement d'une traque en haute mer menée par la marine espagnole, appuyée par un navire indien et des moyens aériens français.

La prise par des pirates d'un navire de croisière embarquant près de 1000 passagers de diverses nationalités et de 500 membres d'équipage serait devenu un véritable cauchemar, tant pour les otages que pour les nations impliquées dans la résolution de la crise, mais également pour les compagnies d'assurance, qui ont augmenté substantiellement leurs primes au cours des derniers mois, face au risque posé les pirates du golfe d'aden.

Cette attaque intervient après celles sur le porte-containers Maersk Alabama et sur le voilier français Tanit.

La marine russe a réussi mardi un autre coup de filet, en capturant 29 pirates et leur matériel; des fusils d'assaut AK47, des armes de poing, des GPS et une échelle en aluminium, employée pour les abordages.

1 commentaire:

  1. Votre blog offre une lecture intéressante et riche. Je me suis permis de mettre un lien vers votre blog sur le mien qui offre un contenu similaire.

    Je serai désormais un lecteur régulier de votre blog.

    bonne continuation.

    BT

    RépondreSupprimer