05/02/2009

Trois serbes accusés d'agir pour les services français

Jugoslav PetrusicLe procès de trois Serbes accusés de travailler pour les services secrets français a repris à Belgrade, dix ans après leur arrestation.

Cette affaire a été lancée en 99 par les déclarations de Goran Matic, ministre de l'information yougoslave, qui accusait officiellement cinq hommes d'avoir organisé une tentative d'assassinat contre le président Slobodan Milosevic. Dans le groupe arrêté par les autorités yougoslaves, dénommé Pauk (Araignée), se trouvait un franco-serbe, Jugoslav Petrusic, alias colonel Dominic.

Ancien légionnaire, Jugoslav Petrusic aurait pu servir d'intermédiaire à la France alors que deux pilotes français étaient retenus prisonniers en Bosnie, après que leur avion fut abattu au-dessus du territoire yougoslave en 1995. Il aurait été sollicité à l'époque par Jean-Charles Marchiani, chargé de la résolution de cette crise, sous le contrôle de la DST.

En 1997, il aurait été un des mercenaires serbes opérant sous les ordres de Mobutu Sese Soko et faisant régner la terreur au Zaïre, sous le pseudonyme de colonel Dominic Yugo.

Petrusic serait retourné en Serbie en 1999, afin d'être prêt à exfiltrer des pilotes français et éviter une crise similaire à celle de 1995. Il aurait également pu recevoir l'ordre d'éliminer Rustem Mustafu, alias commandant Remi (UCK).

Les accusations contre les services français, formulées par un gouvernement yougoslave aux aboies, ont été suivies en 2000 par l'inculpation de quatre Danois, accusés d'avoir voulu tuer le président Milosevic, après avoir été entraînés par le SAS britannique.

Les trois membres de l'équipe encore en accusation, Jugoslav Petrusic, Milorad Plemis et Slobodan Orasanin, ont été innocentés en 2000 concernant une accusation de meurtres contre des Albanais du Kosovo.

Sources: Serbianna, L'Humanité, The Atlantic, Billets d'Afrique n°77 - Janvier 2000

2 commentaires:

  1. Bonsoir, ces accusations datent d'avant ou après la guerre du Kosovo ?

    RépondreSupprimer
  2. Ces accusations ont bien eu lieu au cours de la guerre du Kosovo, dans un conflit qui opposait (entre autres parties) l'armée de la Republika Srpska aux forces de l'OTAN.

    Les premiers bombardements OTAN contre l'armée serbe ont lieux en août 1995, suite au massacre de Srebrenica.
    L'opération Joint Endeavor a lieu en Bosnie en décembre 1995.
    L'opération Determined Falcon (Kosovo) a lieu en juin 1998.

    RépondreSupprimer