18/02/2009

L'artillerie française en vidéo

Parabellum Media a récemment produit un reportage présentant les derniers systèmes déployés au sein de l'artillerie française.

Ce reportage instructif réalisé sur le camp de Canjuers, offre un diaporama des derniers systèmes d'armes intégrés au sein du très aguerri 68ème Régiment d'Artillerie d'Afrique (68 RAA), basé à la Valbonne, en région lyonnaise.

Les personnels du 68e RAA servent notamment des obusiers automoteurs AUF1 et des mortiers de 120mm. Le régiment assure également des missions de renseignement et de reconnaissance, grâce à ses équipes d'observation dans la profondeur et ses radars (RATAC).

Le reportage se concentre sur la présentation du PVP (Petit Véhicule Protégé), du DRAC (Drone de Reconnaissance Au Contact), du CAESAR (Canon Artillerie
et de l'ATLAS (Automatisation des Tirs et Liaisons de l'Artillerie Sol/sol) . L'AMX 10 VOA (Véhicule d'Observation de l'Artillerie) ainsi que les mortiers de 120mm rayés tractés sont également présentés.

Le DRAC est un drone léger, qui ne nécessite pas de rampe de lancement. Il est équipé de capteurs optique/infrarouge dont les images sont retransmises en temps réel à un terminal au sol. Son rayon d'action est d'une dizaine de kilomètres autour de l'opérateur. Ses capacités limitées lui permettent uniquement d'effectuer des missions de détection, de surveillance et d'estimation des dommages (Battle Damage Assessment - BDA). Il est mis en oeuvre par deux opérateurs au sein d'une équipe de trois personnels, transportés par PVP. Il n'est pas précisé si le DRAC peut être piloté depuis l'intérieur du véhicule.

Le CAESAR est un canon de 155mm monté sur camion, capable de tirer six coups à la minute avec une portée maximale de 40km, sa mise en batterie rapide et son automatisation (chargement, pointage), permettent sa mise en oeuvre et son dégagement rapide en opération, maximisant sa survivabilité face à des tirs de contrebatterie. Le CAESAR possède les atouts nécessaires pour devenir un succès à l'export.

ATLAS, système C2 embarqué, permet la gestion des tirs et des instructions opérationnels du commandement aux sections d'artillerie déployées. ATLAS permet au commandant de visualiser ses objectifs, ses unités et moyens opérationnels, ainsi que d'autres indicateurs de renseignement et d'estimation des dommages.
Ce système français n'est pas sans rappeler son équivalent américain AFATDS (Advanced Field Artillery Tactical Data System), employé par l'US Army et le corps des Marines.

Ces vidéos très détaillées sont à visualiser sur le site de Parabellum Media.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire