07/12/2008

Un juge antiterroriste sous-protégé ?

Le juge d'instruction Gilbert Thiel aurait été avisé, par sa hiérarchie, de la réduction de sa protection policière, pour raison budgétaire.

Ce juge d'instruction rattaché à la quatrième division du TGI de Paris, le pôle de lutte contre le terrorisme, disposait jusqu'à présent de la protection de deux policiers et d'un véhicule du ministère de l'Intérieur. Il ne disposera désormais de cette protection qu'en semaine et ne sera protégé le week-end que par un seul policier, sans véhicule à sa disposition.

Il peut paraître étonnant que la protection d'un magistrat chargé de la lutte antiterroriste, soit revue à la baisse alors que le niveau d'alerte vigipirate est toujours rouge.

Le juge Thiel semble attribuer à demi-mots la révision de sa protection aux mécontentements qu'il aurait suscité dans le traitement récent de ses dossiers corses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire