22/12/2008

Avancées techniques en lutte ABM

L'Allemagne et Israël travailleraient depuis 5 ans au développement d'un démonstrateur de drone d'alerte avancée (early warning) ABM (Anti Ballistic Missile). Ce programme, baptisé Bluebird aurait pour but la mise au point d'un drone, de haute-altitude et à grande autonomie, doté d'un senseur haute-résolution à longue portée, capable de discriminer des têtes nucléaires parmi plusieurs dizaines de leurres. Le drone Heron-2 serait pressenti pour embarquer ce capteur de nouvelle génération.

Vraisemblablement basé sur un système de détection infrarouge et électro-optique de pointe, ce drone a vocation à fournir une large zone de couverture. Son coût sera sensiblement inférieur à celui d'un système satellitaire, tels que les SBIRS (Space-Base Infrared System) et STSS (Space Tracking and Surveillance System) américains.

Le programme Bluebird intéresser les américains, comme complément dans le cadre du programme AEW (Airborne Early Warnin). Cet intérêt transparaît notamment par l'investissement américain dans le programme ABM Israélien, Arrow-3.
Les avancées du projet Bluebird pourraient combler quelques lacunes de la défense américaine qui ne disposerait pas d'un programme unifié visant à développer des technologies de discrimination des cibles balistiques. (Source: Defense Science Board - Nuclear Capabilities 2006 PDF )

Le démonstrateur MKV (Multiple Kill Vehicle) représente une autre innovation en matière de lutte ABM. Le MKV permet à un seul missile intercepteur d'engager plusieurs cibles, grâce à plusieurs projectiles guidés (Kill Vehicles) emporté par un Carrier Vehicle autonome.



Le MKV est capable de se déplacer avec une grande précision dans les trois dimensions, puis de tirer et guider plusieurs projectiles en sélectionnant des cibles au sein d'un cluster de têtes nucléaires et de leurres.

Ces programmes ont vocation à faciliter la destruction de têtes nucléaires en phase intermédiaire (mid-course), grâce à deux approches complémentaires.

• La discrimination des cibles, grâce aux capteurs IR/EO des systèmes Bluebird et STSS, ainsi que des radars au sol (Bande-X), permet de suivre (tracking) et de distinguer les têtes nucléaires, des leurres.

• La discrimination entre les têtes réelles et leurs leurres n'étant pas parfaite, le MKV emploie une approche kill them all qui consiste à détruire un maximum de cibles dans un cluster en phase intermédiaire.

L'annonce de ces avancées intervient alors qu'Israël cherche à renforcer ses défenses dans l'hypothèse d'un Iran nucléaire, que les USA poursuivent le déploiement de leur bouclier anti-missiles et que les Russes menacent de déployer des missiles Iskander (courte portée) dans l'enclave de Kaliningrad.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire